telicon5 +41 79 688 91 42

Costa Rica

Exonération d’impôts sur le revenu pour les résidents retraités étrangers « non habituels » pour une durée de 10 ans

  • Situation

    Situation

    Le Costa Rica, officiellement appelé République du Costa Rica, est une république constitutionnelle unitaire d'Amérique centrale ayant un régime présidentiel.
    Situé sur l'isthme reliant l'Amérique du Sud à l'Amérique du Nord, le Costa Rica est constitué d'une mince bande de terre de 200 km de largeur moyenne, qui sépare la mer des Caraïbes à l'est, de l'océan Pacifique à l'ouest. La frontière nord du pays borde le Nicaragua sur 309 km, et celle du sud, le Panama sur 330 km. La capitale, San José, se situe au centre du pays ; l'Ile Cocos située dans l'océan Pacifique, fait également partie du Costa-Rica.
    La langue officielle nationale est l'espagnol et la monnaie le «colon ».
    Le Costa Rica est souvent surnommé « la Suisse de l’Amérique centrale ».
    C’est un pays dont la générosité s'exprime aussi bien chez ses habitants (surnommés « ticos ») qu'à travers une nature paradisiaque et exubérante. Cet état pacifiste n'a pas d'armée.
    Le Costa Rica possède une flore et une faune exceptionnelles. Cette diversité est due à l'emplacement géographique du Costa Rica. Les influences océaniques de l'océan Pacifique et de la mer des Caraïbes, ayant chacun un climat particulier, jouent également un rôle important.
    De manière générale, on peut distinguer trois aires climatiques: la côte caraïbe, humide et semi-marécageuse, la côte pacifique, plus sèche, et la zone centrale, au relief élevé, dont la végétation est sèche. Grâce à l'abondance des précipitations lors de la saison des pluies, le pays est arrosé de milliers de cascades.
    Le tourisme est la principale source de revenu du pays. Sous l'impulsion du président de la République (Oscar Arias), qui a déclaré « la paix à la nature », le Costa Rica est devenu pionnier de l'écotourisme. L'écotourisme est extrêmement populaire auprès des touristes étrangers visitant les grands parcs nationaux et zones protégées qui existent à travers le pays. Le Costa Rica est avant tout un paradis de nature et de paysages superbes, habités par une population d’une gentillesse incroyable.
    La côte pacifique recèle des plages magnifiques et des criques désertes. La côte caraïbe rassemble plusieurs parcs nationaux.

    Climat :
    Le climat du Costa-Rica est tropical, marqué par deux saisons bien distinctes: l'été d'un côté et la saison des pluies de l'autre. La saison sèche va de décembre à avril alors que la saison humide s’étend de mai à novembre.
    La géographie costaricaine est à l’origine de trois différentes zones climatiques avec un climat tempéré pour la vallée centrale, de type tropical humide à l’est et une zone tropicale du Pacifique à l’ouest avec des étés très chauds ; ceci vaut au Costa-Rica le titre de pays à l’éternel printemps avec ses 20°C en moyenne.
  • Immobilier et prix

    Immobilier et prix

    L’immobilier au Costa Rica est un secteur en plein essor. Le Costa Rica est un des pays d’Amérique Centrale qui connaît une des plus belles évolutions économiques. Il attire de plus en plus d’investisseurs internationaux en raison de sa stabilité sociale et politique. En outre le tourisme est un secteur qui se développe de plus en plus. Les conditions sanitaires et les infrastructures éducatives sont de qualité dans le pays. L’investissement dans l’immobilier au Costa-Rica peut s’avérer très intéressant car les prix sont encore vraiment très abordables. En outre, il n’existe aucune restriction relative à l’acquisition d’un bien immobilier au Costa-Rica pour un investisseur étranger, même non-résident et les investissements étrangers sont protégés.
    L'immobilier Costaricain ne connait pas la crise. Le potentiel est énorme. Une résidence de luxe, pieds dans l'eau, est accessible à l’achat pour le prix d'un studio en Suisse.
  • Rendement locatif

    Rendement locatif

    Fort de sa faune et de sa flore, toutes deux exceptionnelles et parfois uniques, de ses volcans de ses plages paradisiaques et de ses parcs naturels, le Costa Rica commence à peine à exploiter le tourisme. L'écotourisme est en plein essor et le Costa-Rica en devient un des leaders au monde (30 % de la surface du pays est classé en réserve naturelle) ; ce tourisme compte essentiellement des américains, des sud-américains, des canadiens, des mexicains, et de plus en plus d’européens.
    l’Institut costaricain du Tourisme, pour compenser la saisonnalité du tourisme international et rentabiliser les infrastructures, en période creuse, encourage le tourisme interne, depuis les années 1980, en mettant en place des tarifs préférentiels pour les locaux.
    Il est important de sélectionner la qualité et la situation de son acquisition immobilière afin d’optimiser le taux d’occupation locatif et assurer un rendement locatif minimum annuel d’au moins 5%.
  • Stabilité, sécurité, fsanté

    Stabilité, sécurité, fsanté

    A contrario de l’Europe en récession et en proie aux conflits sociaux, le Costa Rica est un pays stable et en pleine croissance. Il n'y a jamais eu de dictature au Costa Rica et cet État pacifiste n'a plus d'armée depuis 1948, se donnant ainsi plus de moyens pour développer l’éducation, la protection sociale et la santé.
    La politique étrangère constitue une des fiertés du Costa Rica, qui oeuvre dans trois domaines-clé: protection de la planète, paix et désarmement, droits de l’Homme.
    Sur le plan de la santé, la situation du Costa Rica est globalement très bonne. Les Costaricains profitent d’un système de santé satisfaisant, surtout dans les grandes villes.
    Grâce à une bonne couverture géographique d'hôpitaux, cliniques et dispensaires ruraux ou de quartiers, les indices de santé sont les plus élevés d'Amérique Centrale ; On observe en outre un intérêt grandissant pour les médecines alternatives.
    Le Costa Rica bénéficie d’un faible taux de criminalité, en particulier dans les zones rurales.
  • Jouissance

    Jouissance

    Le Costa-Rica est un pays qui a tout pour séduire avec ses paysages de rêve, une biodiversité exceptionnelle, une nature préservée et protégée, un climat très clément, des prestations de services à bas prix, une bonne qualité du système de santé, sans parler de l’hospitalité des costaricains.
    En outre, le coût de la vie au Costa-Rica, est certes plus élevé que ses les pays voisins mais reste beaucoup moins élevée qu’en Suisse ; le pouvoir d’achat sur place est donc nettement supérieur à la Suisse..
    Le Costa-Rica s’est spécialisé depuis quelques années dans l’accueil de retraités étrangers, notamment américains et allemands mais est encore peu connu des Suisses. Le Costa Rica a en effet prévu des statuts particuliers pour les retraités étrangers ; le statut de «résident retraité» s’obtient sous réserve d’un revenu minimal de CHF 900.- par mois. .
  • Plus-value à la revente

    Plus-value à la revente

    Les prix de l’immobilier sont encore très attractifs au Costa-Rica ; il est possible d’y acheter une luxueuse résidence, en bord de plage, pour le prix d’un studio en Suisse.
    L’Ecotourisme est en plein essor au Costa-Rica ; le pays ne possède pas d’armée et connaît une réelle stabilité politique et une belle croissance économique.
    Il est donc fort probable d’imaginer de réaliser une belle plus-value immobilière, en cas de revente dans le futur, qui ne fera l’objet d’aucune taxation ; effectivement l’impôt sur la plusvalue immobilière n’existe pas au Costa-Rica.
  • Acquisition, fiscalité

    Acquisition, fiscalité

    Un étranger a le droit d’acheter un bien au Costa Rica et la loi du pays lui octroie les mêmes droits qu’un Costaricien en matière de propriété.
    Une fois le bien à acheter identifié, les conditions de vente discutées et l’entente sur le prix de vente trouvé, il est recommandé de se mettre en relation avec un avocat local qui établira l’accord d’achat et de vente, document valable juridiquement, qui résume toutes les conditions requises pour qu’ait lieu le transfert immobilier.
    Après la période de recherche juridique indispensable pour garantir l'exactitude de toutes les données relatives au bien vendu et des déclarations faites dans le contrat de vente, le transfert de l’acte de propriété se fait devant notaire.
    Les frais d’acquisition se situent entre 3% et 4% de la valeur du bien et sont généralement partagés entre l’acheteur et le vendeur.
    L’impôt foncier équivaut à 0,25% de la valeur du bien
    Il n’y a pas de taxes sur les plus-values immobilières
    Pas de droit de succession
    Pas d’impôt sur la fortune
    L’impôt sur le revenu ne concerne que les revenus issus d’une activité au Costa Rica ; les autres revenus ne sont pas imposables au Costa-Rica

Contactez-nous

© 2017 -Patrick Darbois. Tous droits réservés.    Mentions légales